Par David

Apprenez à cultiver de la coriandre en hydroponie – Guide complet

Hydroponie|Cultures

Faire pousser de la coriandre en hydroponie chez vous est une méthode de culture simple et productive. Grâce à ce système, les plantes poussent plus rapidement et sont plus saines que celles cultivées en pleine terre.

Avec ce guide complet, découvrez les différentes étapes pour faire pousser de la coriandre en intérieur, de la germination des graines à la récolte.

Pourquoi cultiver la coriandre en hydroponie ?

L’hydroponie est une technique de culture hors-sol qui consiste à faire pousser des plantes dans un milieu composé d’eau et de nutriments essentiels. Ce système offre plusieurs avantages par rapport à la culture en terre :

  • Un contrôle précis des éléments nutritifs apportés aux plantes : elles bénéficient exactement de ce dont elles ont besoin pour bien se développer
  • Une croissance plus rapide grâce à un environnement de culture optimal
  • Une réduction significative des maladies causées par les insectes et les champignons
  • La possibilité de cultiver dans des espaces restreints ou non propices à la culture traditionnelle : une terrasse, un balcon, une petite serre…
Recevez le guide gratuit
Les meilleures plantes à cultiver en hydroponie

    En indiquant mon adresse email j'accepte de recevoir des messages de CroquePousse.com (nouveaux articles, guides gratuits...)

    Les étapes pour réussir la culture de coriandre en hydroponie

    Etape 1 : Faire germer les graines de coriandre

    1. Procurez-vous des graines de coriandre de bonne qualité

    Il n’y a pas de graines « spécial hydroponie », toutes les graines vendues dans les jardineries conviendront parfaitement.

    Vous pouvez choisir des graines bio si vous le souhaitez, mais là encore, aucune obligation.

    Prêtez attention à la date indiquée sur le sachet afin d’être sûr que les graines auront un bon taux de germination.

    2. Faites prégermer les graines

    Cette étape n’est pas indispensable mais elle permet d’accélérer la germination des graines, et aussi de détecter celles qui ne germeront pas.

    Vous pouvez placer les graines entre deux feuilles d’essuie-tout humides puis placer le tout dans une boite transparente.

    Les graines de coriandre vont germer en une semaine, 10 jours maximum.

    3. Placez les graines dans le substrat

    Vous pouvez installer directement les graines dans le substrat, sans passer par l’étape 2 de prégermination.

    Il existe plusieurs possibilités quant au choix du substrat. Toutes conviendront très bien pour faire germer les graines de coriandre.

    Vous pouvez utiliser :

    Placez une graine dans chaque cube ou pastille après les avoir réhydratés comme indiqué sur le produit.

    Si vous utilisez de la fibre de coco, vous pouvez remplir directement des pots paniers avec.

    Ensuite vous les installerez directement dans votre système hydroponique, c’est toujours moins de manipulations des jeunes pousses fragiles.

    4. Vérifiez que l’environnement est optimal pour bien faire germer les graines

    Humidité

    Le substrat doit rester en permanence humide mais pas détrempé.

    S’il y a trop d’eau, il y a un risque d’apparition de moisissures.

    Si vous utilisez de la fibre de coco, qui est un très bon substrat mais qui retient énormément l’eau, pensez à y incorporer de la perlite afin de drainer le surplus d’humidité.

    Si vous constatez que le substrat devient trop sec, n’hésitez pas à vaporiser de l’eau ou à placer le substrat dans un récipient contenant un fond d’eau.

    Pour réduire l’évaporation et éviter un dessèchement trop rapide, surtout en été, utilisez un couvercle transparent pour recouvrir vos semis.

    Température

    Les graines de coriandre germent s’il fait plus de 15 degrés.

    Cependant, pour accélérer la germination, placez vos semis à une température comprise entre 21 et 24 degrés.

    Lumière

    Les graines n’ont pas besoin de lumière pour germer puisqu’elles le font naturellement dans le sol.

    En revanche, dès que les graines ont germé, le fait de les placer à la lumière va aider la toute jeune plante à se développer.

    Exposez vos semis à une lumière douce ou indirecte, ou bien utilisez un éclairage à LED.

    Etape 2 : Transplanter la coriandre dans votre système hydroponique

    Une fois que les pousses mesurent au minimum 5 cm et qu’elles ont plusieurs paires de feuilles, il est temps de les installer dans votre système hydroponique.

    La coriandre pousse bien dans la majorité des systèmes hydroponiques, comme par exemple le système raft.

    C’est une plante qui ne nécessite pas beaucoup d’interventions.

    Les seuls points vraiment importants à vérifier sont l’espacement des plants et la température.

    L’espacement

    La coriandre va en effet se développer rapidement et aura besoin de place.

    L’idéal est de laisser à la coriandre un espace compris entre 25 et 30 cm par rapport aux autres plantes.

    C’est l’espacement optimal, mais si vous avez un système hydroponique plus petit, ou si vous souhaitez associer vos plants de coriandre à d’autres comme des salades ou du basilic, vous pouvez les serrer un peu plus.

    La température

    Un plant de coriandre qui a trop chaud va rapidement monter en graines.

    Si vous souhaitez prolonger au maximum le cycle de vie de la coriandre, et donc la production de feuilles, il est important de faire attention à la température.

    C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est préférable de cultiver la coriandre au printemps ou en automne plutôt qu’en été.

    La température adéquate pour cultiver de la coriandre se situe entre 10 et 27 degrés. La température idéale est 18 degrés.

    L’éclairage

    La coriandre a besoin d’au moins 12 heures de lumière par jour.

    Vous pouvez aller jusqu’à 14 voire 18 heures d’exposition à la lumière pour une croissance plus rapide.

    Utilisez dans ce cas un éclairage à LED, peu gourmand en énergie.

    Si vous ne souhaitez pas avoir recours à une source de lumière artificielle, placez votre système hydroponique à la lumière naturelle.

    Choisissez un endroit où il pourra profiter de suffisamment d’ensoleillement, au moins pendant 12 heures par jour (ce qui est plus difficile au début du printemps ou en automne).

    Niveaux de pH et d’EC

    Le pH idéal pour la coriandre se situe entre 5,5 et 6,5.

    C’est dans cette plage que la coriandre pourra le mieux absorber les nutriments de la solution hydroponique.

    En ce qui concerne l’électro-conductivité (EC), c’est-à-dire la concentration en nutriments, elle doit être comprise entre 1,2 et 2.

    La concentration doit être plus faible au début du cycle de croissance pour ne pas « brûler » les jeunes plants avec trop de nutriments, et augmenter progressivement.

    pH idéal pour la coriandre : entre 5,5 et 6,5

    EC : entre 1,2 et 2,0

    Testeur de pH, EC/TDS et température - 4 appareils en 1
    Mesurez en quelques secondes le pH, l'électro-conductivité/TDS et la température de votre solution hydroponique. Un appareil 4 en 1 pour vérifier que vos plantes vont pousser dans des conditions optimales.

    Dernière mise à jour le 2024-05-20 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

    Etape 3 : Récolter la coriandre

    40 à 50 jours plus tard, la coriandre est prête à être récoltée.

    Vous pouvez faire une récolte partielle afin de laisser la plante continuer de pousser.

    Rassemblez un bouquet de tiges et coupez-en 1/3 à partir du haut.

    Utilisez un sécateur ou des ciseaux bien coupants afin de faire une coupe nette qui n’abimera pas la plante.

    Cette façon de procéder devrait permettre au plant de coriandre de s’étoffer grâce aux pousses latérales qui vont se développer sur les tiges.

    Si vous avez besoin de quelques feuilles de coriandre pour les utiliser dans une recette, vous pouvez aussi récolter juste ce qu’il vous faut.

    Ne prenez pas seulement les feuilles mais aussi une partie de la tige, qui est aussi très parfumée et qu’il serait dommage de ne pas utiliser dans vos plats.

    Le fait de récolter souvent la coriandre lui permettra de refaire des feuilles et ralentira la montée en graines.

    Attendez tout de même deux semaines entre deux récoltes afin que la plante puisse « récupérer ».

    Comment conserver la coriandre que vous avez récoltée

    Conserver la coriandre fraiche

    Le meilleur endroit pour conserver la coriandre fraîche est dans le réfrigérateur.

    Enveloppez-la dans de l’essuie-tout légèrement humide et placez-la dans le bac à légumes.

    Vous pouvez la conserver de cette façon jusqu’à 10 jours.

    Congeler la coriandre

    Mettez les feuilles de coriandre hachées, ou les feuilles plus les tiges, selon votre préférence, dans un sac congélation bien fermé.

    La coriandre ainsi congelée peut être utilisée pendant deux mois.

    Sécher la coriandre

    Le séchage de la coriandre n’est pas la méthode idéale pour conserver votre récolte.

    Elle va perdre beaucoup de sa saveur au cours du processus de séchage.

    Utilisez plutôt des graines de coriandre moulues, qui donneront une saveur similaire lors de la cuisson.

    Si vous souhaitez tout de même faire sécher de la coriandre fraîche, utilisez un déshydrateur ou bien mette-là au four sur du papier cuisson et chauffez le four à faible température pendant 30 minutes.

    Pour un gros bouquet, vous pouvez le suspendre à l’envers dans un endroit sec et sombre.

    Une fois que les feuilles sont bien sèches, elles peuvent être réduites en poudre.

    Comment éviter que la coriandre ne monte en graines ?

    La coriandre a un cycle de vie assez court et se met rapidement à fleurir puis produire des graines.

    Quand cela commence, il est déjà trop tard pour la récolter.

    Il cependant possible de retarder la montée en graines, même si celle-ci est inévitable.

    Voici 4 astuces pour que votre coriandre ne commence pas à fleurir trop rapidement :

    1.     Choisir la bonne période

    La coriandre craint la chaleur et préfère des températures plus douces (18 degrés est la température idéale).

    Privilégiez donc le printemps et l’automne plutôt que l’été pour cultiver de la coriandre.

    Si vous souhaitez tout de même le faire l’été, évitez d’exposer la coriandre à la lumière directe du soleil et préservez-la au maximum de la chaleur.

    2.     Taillez la coriandre

    Coupez à la base les tiges qui commencent à monter en graines.

    Comme la plante qui se met à produire des fleurs canalise une grande partie de son énergie pour ça, le fait de la tailler devrez lui permettre de retrouver de l’énergie pour produire de nouvelles feuilles.

    3.     Récoltez au fur et à mesure

    Coupez quelques touffes de coriandre en coupant à quelques centimètres au-dessus de la base, en fonction de vos besoins.

    Les tiges ainsi coupées vont repousser et ne devrait pas faire de fleurs avant un moment.

    4.     Choisir une variété à floraison lente

    Il existe des variétés de coriandre qui fleurissent moins rapidement (elles sont appelées slow bolt) comme la Calypso ou encore la Standby.

    Que faire avec la coriandre en fleurs ?

    Quand votre plant de coriandre commence à fleurir, il va progressivement cesser de faire des feuilles.

    Les dernières feuilles qui vont pousser seront plus petites et amères.

    coriandre en fleurs

    Ce n’est pourtant pas la fin pour votre coriandre !

    Laissez les fleurs de votre coriandre se transformer en graines.

    Une fois que celles-ci auront changé de couleur pour passer du vert au brun clair, vous pouvez les récolter pour assaisonner vos plats.

    Vous pouvez aussi vous en servir pour faire pousser d’autres plants de coriandre.

    Laisser un commentaire