Par David

Cultiver du basilic en hydroponie, le guide pratique

Hydroponie|Cultures

Le basilic, avec son arôme délicieux et ses propriétés médicinales reconnues, est une herbe aromatique populaire dans de nombreuses cuisines.

Cultiver du basilic en hydroponie offre de nombreux avantages : croissance rapide des plantes, utilisation réduite d’eau et d’espace, possibilité de le récolter toute l’année, préservation du goût et du parfum.

Cet article présente un guide pratique pour cultiver du basilic en hydroponie, en mettant l’accent sur les étapes essentielles et les meilleurs conseils pour réussir cette culture.

Pourquoi cultiver le basilic en hydroponie ?

La culture du basilic en hydroponie présente de nombreux avantages en comparaison à une culture en pleine terre, dans un jardin ou dans des pots sur un balcon.

Voici 5 raisons de cultiver du basilic en hydroponie :

1 – Ça pousse plus vite

En hydroponie les plants de basilic bénéficient d’un apport constant en nutriments.

Ils ont à tout moment ce dont ils ont besoin pour se développer.

De ce fait ils vont pousser plus vite par rapport à ceux cultivés en terre, et vous pourrez faire votre première récolte plus rapidement.

2 – Le rendement est plus élevé

Dans un système hydroponique, l’utilisation de l’espace est optimisée.

Vous pouvez cultiver plus de plants de basilic sur une surface limitée.

Ce n’est sans doute pas votre but de vous lancer dans une culture extensive du basilic, mais avec l’hydroponie il est possible de faire pousser de nombreux plants même quand on dispose de peu de place.

3 – On utilise moins d’eau

L’hydroponie utilise moins d’eau que l’arrosage des cultures en terre.

Grâce à l’utilisation d’un réservoir pour la solution nutritive et d’une circulation de l’eau en circuit fermé, cette méthode de culture est économe en eau.

C’est particulièrement intéressant en période de sécheresse et de restrictions d’eau quand il devient compliqué d’arroser son jardin.

4 – L’environnement est sous contrôle

En hydroponie il est possible de contrôler précisément l’environnement de culture.

Concentration de la solution nutritive, niveau de pH de celle-ci, température et éclairage, tous ces paramètres peuvent être ajustés et surveillés pour permettre un développement optimal du basilic.

Quand on cultive le basilic en pot, la terre doit rester humide sans jamais être saturée en eau. Et au contraire, le basilic craint énormément la sécheresse.

Avec l’hydroponie, fini les soucis d’apport en eau.

5 – Moins de maladies et de ravageurs

Le fait de ne pas utiliser de sol réduit les risques de maladies.

Un système hydroponique bien entretenu offrent un environnement moins propice aux ravageurs, limitant ainsi les attaques et les dégâts potentiels sur vos plants de basilic.

Dites adieu aux aleurodes, pucerons, thrips et aux champignons comme le botrytis qui risquent de ruiner tous vos efforts en s’attaquant aux feuilles du basilic.

Recevez le guide gratuit
Les meilleures plantes à cultiver en hydroponie

    En indiquant mon adresse email j'accepte de recevoir des messages de CroquePousse.com (nouveaux articles, guides gratuits...)

    Quelle variété de basilic choisir ?

    Les basilics à privilégier en hydroponie

    Lorsque vous décidez de cultiver du basilic en hydroponie, le choix des variétés adaptées est essentiel pour garantir une croissance saine et une récolte réussie.

    Certaines variétés de basilic prospèrent mieux en hydroponie en raison de leurs caractéristiques de croissance et de leurs besoins spécifiques.

    Voici le top 4 des variétés de basilic qui se prêtent bien à la culture hydroponique :

    1. Le basilic Genovese

    C’est un grand classique de la cuisine italienne, celui avec lequel on prépare le pesto.

    Aussi appelé Grand Vert, ce basilic présente de larges feuilles recourbées.

    Il est très parfumé, avec une saveur douce et légèrement poivrée.

    Le basilic Genovese se développe bien en hydroponie, il pousse vite et est très facile à cultiver en intérieur.

    Cette variété est généralement appréciée pour son goût authentique et sa capacité à donner un goût unique aux plats de pâtes, aux salades et autres recettes méditerranéennes.

    Du basilic hydroponique en plein croissance

    2. Le basilic thaï

    Le basilic thaï, également connu sous le nom de basilic sacré ou basilic asiatique, est une variété très prisée dans la cuisine thaïlandaise et vietnamienne.

    Ses feuilles vert foncé ont une saveur très épicée proche de celle de l’estragon et de l’anis.

    Le basilic thaï est bien adapté à la culture hydroponique en raison de sa croissance rapide et de sa capacité à tolérer des conditions de lumière variable.

    Il apportera une touche exotique et parfumée à vos plats, tels que les currys, les woks ou encore les soupes.

    basilic thaï hydroponique
    Du basilic thaï hydroponique

    3. Le basilic pourpre

    Cette variété de basilic se distingue par ses feuilles pourpre foncé et dentelées, offrant un intérêt supplémentaire pour votre jardin hydroponique.

    Le basilic pourpre a une saveur similaire au basilic commun, mais son aspect coloré en fait un excellent choix pour la décoration de plats et de cocktails.

    Il se développe bien en hydroponie et ajoute une touche d’originalité dans votre système hydroponique.

    4. Le basilic citron

    Comme son nom l’indique, cette variété de basilic dégage une délicieuse odeur de citron lorsqu’on froisse ses feuilles.

    Le basilic citron est très apprécié pour ses propriétés aromatiques, ce qui en fait un ajout rafraîchissant aux boissons, aux desserts et aux salades.

    Il pousse bien en hydroponie, et ses arômes citronnés en font un choix original pour votre système hydroponique.

    Les basilics à éviter en hydroponie

    En général, la plupart des variétés de basilics poussent bien en hydroponie, car cette méthode de culture fournit un environnement contrôlé avec un apport régulier en eau et en nutriments.

    Cependant, certaines variétés peuvent être plus délicates ou présenter des défis spécifiques en hydroponie. Par exemple :

    1. Le basilic cannelle

    Bien que le basilic cannelle soit apprécié pour sa saveur épicée, il est moins adapté à la culture hydroponique car il est plus sensible aux fluctuations du pH et de la concentration en nutriments.

    Si des conditions stables ne sont pas maintenues dans le système hydroponique, ceci peut affecter la santé et la croissance du basilic cannelle.

    2. Le basilic nain

    Cette variété de basilic a un port très compact et des feuilles plus petites.

    Bien qu’elle puisse pousser en hydroponie, elle peut être moins productive en termes de rendement par rapport à d’autres variétés plus grandes.

    Si vous cherchez à obtenir une récolte abondante de basilic, choisissez plutôt une variété à grandes feuilles comme le basilic Genovese.

    3. Le basilic à feuilles de laitue

    Cette variété de basilic a des feuilles plus larges et plus douces, ce qui lui donne une texture similaire à celle des feuilles de laitue.

    Bien qu’elle puisse être cultivée en hydroponie, son port plus étalé peut rendre la gestion des plants plus complexe, notamment en termes d’espacement et de contrôle de la taille.

    Bien préparer l’environnement de culture

    Choisir le bon emplacement pour cultiver le basilic en hydroponie

    Voici quelques éléments à prendre en compte pour que votre basilic pousse dans les meilleures conditions :

    1. Lumière naturelle

    Le basilic a besoin de beaucoup de lumière pour bien pousser, et la lumière naturelle est l’idéal.

    Privilégiez un endroit où votre système hydroponique recevra au moins 6 heures de lumière par jour.

    Une fenêtre orientée au sud ou à l’est peut tout à fait convenir pour placer votre plant de basilic.

    S’il n’est pas possible de disposer de suffisamment de lumière naturelle, vous pouvez installer une lampe de croissance à LED (une puissance de 5 à 10 W suffit).

    2. Température ambiante

    Le basilic aime la chaleur modérée.

    Une température entre 18° et 25° et parfaite pour lui.

    Évitez les emplacements où la température est trop fluctuante, et où elle risque de devenir trop fraiche.

    En dessous de 15°, les feuilles du basilic vont commencer à brunir très rapidement.

    Assurez-vous également que la température ne dépasse pas 30°, car cela peut entraîner un stress thermique et votre basilic risquerait de ne pas s’en remettre.

    3. Ventilation

    Une bonne circulation de l’air est essentielle pour éviter les problèmes liés à l’humidité, comme le développement de moisissures et autres champignons.

    Assurez-vous que l’emplacement choisi offre une aération suffisante pour maintenir un niveau d’humidité correct (entre 50 et 70%).

    4. Facilité d’accès

    Optez pour un emplacement facilement accessible, pour qu’il soit pratique de vérifier le bon développement de vos plants de basilic.

    Cela facilitera aussi les récoltes, et vous profiterez davantage du parfum de vos plantes.

    Les systèmes hydroponiques adaptés au basilic

    Le système de culture en eau profonde (Deep Water Culture – DWC)

    C’est l’un des systèmes hydroponiques les plus populaires pour cultiver du basilic, ainsi que d’autres herbes et légumes à feuilles.

    Il se distingue par sa simplicité et son efficacité, ce qui en fait un excellent choix, en particulier pour les débutants en hydroponie.

    Dans le système DWC, les plants de basilic sont suspendus dans des paniers, de sorte que leurs racines plongent directement dans une solution riche en nutriments et en oxygène.

    Voici les principaux éléments qui constituent un système DWC :

    1. Réservoir : Il contient la solution nutritive. Il peut être en plastique, en verre ou en tout autre matériau étanche à votre disposition. La taille du réservoir dépend du nombre de plants que vous souhaitez cultiver. Un seau de 5 litres suffit pour un plant de basilic. Pour 6 plants, une caisse de 20 à 30 litres fera l’affaire.
    2. Paniers de culture : Ce sont eux qui soutiennent les plants de basilic au-dessus de l’eau. Ils sont ajourés pour permettre aux racines de se développer librement dans la solution nutritive. Ils sont remplis d’un substrat comme de la fibre de coco ou des billes d’argile pour soutenir la plante.
    3. Solution nutritive : C’est le mélange d’eau et de nutriments essentiels au bon développement des plantes.
    4. Pompe à air : Elle permet d’injecter de l’air et donc de l’oxygène dans la solution nutritive.
    5. Bulleur : Il disperse les bulles d’air dans l’eau et assure un bon apport d’oxygène aux racines.

    Le système DWC nécessite donc un peu d’investissement pour ce qui concerne le matériel nécessaire mais ce sont des éléments faciles à se procurer.

    Pour le réservoir, vous pouvez tout à fait vous procurer une caisse de rangement en plastique munie d’un couvercle.

    Choisissez-en une qui soit de préférence opaque afin d’éviter la prolifération des algues dans votre système hydroponique.

    Une fois votre système DWC en place, il nécessite peu d’intervention et d’entretien.

    Surveillez tout de même de temps en temps le niveau de pH de la solution en utilisant un pH-mètre.

    Une solution nutritive trop acide ou trop basique ne permettra pas aux plants de basilic d’absorber correctement les nutriments.

    La méthode Kratky

    La méthode Kratky est une variante simplifiée de l’hydroponie qui ne nécessite pas l’utilisation d’une pompe ni d’électricité, contrairement au système DWC.

    Elle fonctionne très bien pour cultiver les plantes qui poussent vite comme le basilic.

    Cette méthode repose sur l’utilisation d’un réservoir contenant l’eau et les nutriments et d’un panier de culture suspendu au-dessus du niveau de l’eau.

    Les racines du basilic plongent dans la solution nutritive, et au fur et à mesure que la plante absorbe l’eau et les nutriments, le niveau du liquide diminue.

    Contrairement aux autres systèmes hydroponiques, l’absence d’apport en oxygène ne pose pas de problème car l’air contenu dans le récipient crée un environnement suffisamment oxygéné pour les racines.

    La méthode Kratky est ce qu’il y a de plus simple pour commencer à cultiver du basilic en hydroponie quand on ne veut pas investir dans du matériel.

    Vous aurez seulement besoin de :

    1. Un réservoir : Vous pouvez utiliser un récipient tel qu’on gros bocal, un seau avec couvercle, une caisse en plastique.
    2. Un panier hydroponique : Il va servir de support au plant de basilic.
    3. Du substrat : Billes d’argiles ou mélange de fibre de coco et de perlite. Le substrat aide à diffuser les nutriments au début de la croissance de la plante puis la maintient tout au long de sa croissance. Il est aussi possible d’utiliser des cubes de germination qui supporteront le plant de basilic de la graine à la floraison.
    4. Des nutriments : On trouve dans le commerce tout une gamme d’engrais hydroponiques universels et faciles à utiliser qui contiennent tous les minéraux dont la plante a besoin. Il suffit de bien respecter les dosages mentionnés sur les produits et il ne devrait pas y avoir de souci.
    Du basilic thaï cultivé grâce à la méthode Kratky

    Les étapes de la culture du basilic en hydroponie

    Germination des graines ou bouturage des plants

    Vous avez deux options pour démarrer votre culture du basilic en hydroponie : commencer par des graines ou bouturer un plan existant.

    1. Germination des graines de basilic

    Le semis du basilic n’est pas réputé pour être le plus facile. Graines qui ne germent pas, fonte des semis, ça ne marche pas toujours du premier coup.

    Pourtant en hydroponie les résultats sont en général bien meilleurs si vous suivez bien les différentes étapes.

    Faire germer des graines de basilic

    1. Choix des graines

    Il n’y a pas de graines spécialement adaptées à l’hydroponie.

    Choisissez les variétés qui vous plaisent, en faisant attention à ce que la date indiquée sur le sachet ne soit pas dépassée pour être sûr que les graines auront un bon taux de germination.

    Vous pouvez choisir des graines de basilic bio ou non, l’avantage étant qu’avec du bio vos plants seront reproductibles si vous souhaitez ressemer à partir de vos propres graines.

    2. Prégermination

    Cette étape n’est pas obligatoire mais elle peut améliorer le taux de germination.

    La procédure de prégermination des graines de basilic est simple :

    1. Humidifiez une feuille d’essuie-tout à l’aide d’un vaporisateur
    2. Placez vos graines sur la moitié de la feuille d’essuie-tout en les espaçant d’au moins 2 cm
    3. Repliez l’essuie-tout, la moitié sans graine étant au-dessus
    4. Glissez l’essuie-tout dans un sac plastique transparent (un sac de congélation par exemple)

    Cette méthode devrait permettre de garder les graines humides le temps qu’elles germent.

    Dès que les cotylédons apparaissent, vos graines sont prêtes à être plantées.

    3. Plantation

    Remplissez un plateau de germination ou directement des paniers hydroponiques avec du substrat : fibre de coco et perlite par exemple, en proportions 60/40.

    Placez vos graines sur le substrat et recouvrez-les légèrement.

    Vous pouvez aussi utiliser des cubes de germination. Dans ce cas, insérez simplement une graine dans le trou percé dans le cube.

    Placez le tout dans un endroit chaud, les graines de basilic germent à une température de 18 à 20°.

    Le substrat doit toujours rester humide, sans excès d’eau. Vaporisez-le s’il a tendance à se dessécher.

    Il peut être utile de placer un plastique transparent sur vos semis pour créer un effet de serre qui aidera à maintenir un bon taux d’humidité.

    Vous pouvez aussi tout à fait utiliser du terreau spéciale semis. Il faudra cependant vous assurer qu’il ne reste plus de tout de terre quand vous transplanterez les pousses dans le système hydroponique.

    4. Germination

    En quelques jours, vos plants de basilic vont se développer et les premières vraies feuilles vont apparaitre.

    Quand un plant aura deux feuilles il sera temps de le transplanter dans votre système hydroponique.

    2. Bouturage des plants de basilic

    Si vous avez des plants de basilic sur lesquels faire des boutures, dans votre jardin, chez votre voisin, cette méthode vous fera gagner du temps par rapport à l’utilisation de graines.

    Bouturer un plant de basilic

    1. Sélectionnez la tige

    Repérez une tige saine sur la plante mère. Elle doit être vigoureuse, sans trace de maladie ou de décoloration.

    Sur les photos ci-dessous il s’agit de basilic thaï mais cette technique de bouturage fonctionne bien sûr pour toutes les variétés de basilics, ainsi que pour les autres herbes aromatiques comme la menthe, l’origan…

    2. Prélevez la tige

    Coupez la tige au-dessus d’un nœud à l’aide d’un sécateur.

    sélectionner une tige de basilic à bouturer

    Coupez ensuite plus haut sous le nœud suivant à un angle de 45°.

    Coupez ensuite plus haut sous le nœud suivant à un angle de 45°

    Enlevez les feuilles qui poussent sur le nœud, ainsi que la plupart des autres feuilles (laissez-en 2 ou 3).

    3. Mettez dans l’eau

    Mettez votre bouture immédiatement dans un verre d’eau pour éviter l’oxydation.

    Vous pouvez mettre la date sur une étiquette, comme je l’ai fait, pour savoir où vous en êtes.

    Au bout de quelques temps vous verrez apparaitre les premières racines au niveau du nœud.

    Pensez à surveiller le niveau de l’eau et à en rajouter s’il baisse trop.

    Quand les racines atteignent 2 ou 3 cm, vous pouvez transplanter la bouture dans votre système hydroponique.

    bouture de basilic prête à être transplantée
    faire une bouture de basilic

    Préparation du système hydroponique

    Quand vos graines auront germé et que le moment de transplanter les pousses n’est plus qu’une question d’heures, vous allez pouvoir mettre en place le système hydroponique.

    A ce stade vous devriez avoir choisi quel système vous souhaitez utiliser !

    Vérifiez aussi que vous avez bien tout le matériel nécessaire, le bon nombre de réservoirs, de paniers hydroponiques, en fonction du nombre de plants de basilic que vous souhaitez cultiver.

    Installez le système à son emplacement définitif car il sera ensuite plus difficile et risqué de le déplacer quand il sera rempli d’eau.

    1 – Préparation de la solution nutritive

    Remplissez le réservoir avec de l’eau du robinet, en quantité suffisante pour qu’elle atteigne le bas des paniers hydroponiques.

    Vous pouvez utiliser un panier vide pour vérifier que l’eau monte au bon niveau.

    Ajoutez ensuite la solution nutritive dans l’eau, en vérifiant le dosage recommandé sur le flacon.

    Les solutions hydroponiques du commerce sont en général très concentrées. Si l’étiquette indique une plage de valeurs, par exemple 1,5 à 5 ml par litre d’eau, choisissez plutôt la valeur basse (1,5 ml dans ce cas).

    Vous pouvez utiliser une seringue pour doser la solution hydroponique, c’est beaucoup plus pratique et précis que les graduations qu’il peut y avoir sur le flacon (quand il y en a).

    Si votre solution hydroponique se compose de plusieurs flacons, respectez bien l’ordre, et mélangez bien l’eau afin que la répartition soit bien homogène et qu’il n’y ait pas de précipitations au fond du réservoir.

    2 – Vérification du pH

    Vous pouvez vérifier que votre solution nutritive n’est pas trop acide ou basique.

    Les solutions hydroponiques sont formulées de telle sorte qu’en utilisant de l’eau de robinet, le pH devrait être compris dans la plage idéale des 5,5 – 6,5.

    Vous pouvez cependant utiliser un pH-mètre pour vérifier que le pH est correct.

    Si ce n’est pas le cas, utilisez un correcteur de pH pour rendre la solution plus ou moins acide.

    3 – Transplantation des jeunes plants dans le système hydroponique

    Vos jeunes pousses sont prêtes à être installées dans votre système hydroponique quand elles ont au moins deux vraies feuilles.

    Si vous avez fait une bouture, vous pouvez la mettre dans votre système dès que les racines mesurent deux ou trois centimètres.

    La manière de procéder va ensuite dépendre de la façon dont vous avez fait germer vos graines.

    Si vous avez utilisé des paniers hydroponiques

    Dans ce cas il n’y a pas grand-chose à faire.

    La jeune pousse est déjà bien installée dans son substrat, les racines sortent par les trous du panier hydroponique.

    Installez simplement le panier dans l’un des trous du système hydroponique en vous assurant que la solution nutritive atteigne bien le bas du panier.

    Faites bien attention à ne pas abîmer les racines en mettant en place le panier hydroponique.

    Si vous avez utilisé un substrat comme de la fibre de coco, vous pouvez ajouter quelques billes d’argile par-dessus, autour de la tige.

    Cela permettra de bien maintenir la plante et de masquer la lumière qui pourrait passer par les trous situés en haut du panier hydroponique (solution nutritive exposée à la lumière = développement d’algues vertes).

    Si vous avez utilisé un plateau de germination, des godets ou autre contenant

    Transplantez les jeunes pousses dans des paniers hydroponiques, en prenant aussi le plus de substrat possible.

    Complétez avec le même substrat si besoin, ou avec des billes d’argiles.

    Placez ensuite les paniers dans les trous du système hydroponique.

    Si vous avez utilisé du terreau pour faire germer vos graines, il faut enlever tout résidu de terre avant de transplanter la pousse.

    Rincez les racines à l’eau claire et installez la pousse dans du substrat.

    4 – Taille et récolte du basilic

    Quand et comment tailler le basilic ?

    Tailler le basilic va lui permettre d’être encore plus productif et vigoureux.

    Attendez qu’il soit suffisamment grand avant de sortir votre sécateur. Il faut au moins qu’il ait deux nœuds, donc deux paires de feuilles.

    On pourrait être tenté de récolter les feuilles une à une, au fur et à mesure de ses besoins, mais ce n’est pas une bonne façon de procéder.

    Ça ne va pas aider la plante à se développer.

    Coupez plutôt le basilic au-dessus d’un nœud, pas le plus bas sur la tige mais celui juste au-dessus.

    Cela va permettre aux feuilles d’évoluer en deux nouvelles têtes et ainsi votre plant de basilic va se dédoubler.

    tailler le basilic

    Et si on ne taille pas le basilic ?

    Ce serait bien dommage, et pour deux raisons :

    1. Vous vous privez d’un basilic vigoureux car celui-ci ne va pas se dédoubler comme c’est le cas après une taille correcte.
    2. Il va pousser en hauteur et finir par fleurir puis faire des graines beaucoup plus vite que quand on le taille.

    Alors à vos sécateurs !

    1 réflexion au sujet de « Cultiver du basilic en hydroponie, le guide pratique »

    Laisser un commentaire