Par David

Hydroponie maison : construire son système DWC

Hydroponie|Systèmes

En hydroponie maison l’un des systèmes les plus simples à mettre en place est le système DWC.

Quand on débute avec la culture hydroponique, c’est le système idéal.

Le domaine de l’hydroponie aime les appellations complexes du style DWC, NFT, Ebb and Flow mais ce qui se cache derrière est en général assez simple, et c’est le cas pour le système DWC.

Construire son propre système hydroponique maison est simple et nécessite peu de matériel. Avec un réservoir suffisamment grand pour contenir la solution nutritive et une pompe pour amener de l’oxygène, vous pourrez cultiver plusieurs plantes sans qu’il soit nécessaire d’intervenir souvent pendant leur croissance.

laitue cultivée en hydroponie maison

Le fonctionnement d’un système DWC

Dans un système hydroponique DWC (Deep Water Culture, ou culture en eau profonde), les plantes sont suspendues au-dessus de l’eau, avec une grande partie des racines submergées dans la solution nutritive.

Il faut en effet ajouter des nutriments dans le réservoir car contrairement à la culture en pleine terre pour laquelle la terre fournit ce dont la plante a besoin pour se développer.

L’eau seule ne suffit pas à nourrir la plante.

Et si on n’utilise que de l’eau et des nutriments, la plante va, au bout de quelques temps, consommer tout l’oxygène contenu dans l’eau et se noyer.

C’est pourquoi on utilise une pompe et un bulleur qui vont injecter de l’oxygène en continu dans la solution nutritive.

Il est important de garder un espace d’air entre le couvercle du système et l’eau.

Une partie des racines doit rester hors de l’eau.

Les éléments d'un système hydroponique DWC
Les éléments d’un système hydroponique DWC

Elles resteront humides grâce aux bulles d’air qui éclatent à la surface de l’eau.

La zone d’air ainsi créée permettra une bonne oxygénation des racines et renforcera la plante.

Recevez le guide gratuit
Les meilleures plantes à cultiver en hydroponie

    En indiquant mon adresse email j'accepte de recevoir des messages de CroquePousse.com (nouveaux articles, guides gratuits...)

    Construire son système hydroponique maison

    Le matériel nécessaire pour un kit hydroponique maison

    1. Un réservoir opaque avec couvercle qui va contenir l’eau et les nutriments

    Choisissez un bac suffisamment grand, 20 litres est une bonne capacité pour faire pousser 6 plantes.

    Si le réservoir est trop petit, il sera plus difficile de maintenir un environnement stable et vous devrez changer la solution nutritive plus souvent.

    Choisissez de préférence un réservoir opaque pour éviter la prolifération des algues.

    Exposé à la lumière, l’eau prend rapidement une teinte verdâtre, signe que les algues se développent, ce qui n’est pas bon pour les racines.

    Un réservoir qui ne laisse pas passer la lumière permet d’empêcher ça.

    Prenez soin de choisir une matière qui n’est pas toxique. Parmi les plastiques, le polypropylène ne présente pas de risques pour la santé. Vérifiez que l’indication « PP 5 » est bien mentionnée sur le conteneur.

    2. Une pompe à air

    La pompe va apporter de manière continue l’oxygène dans la solution nutritive.

    Vous pouvez utiliser une simple pompe pour aquarium. Certains modèles permettent de raccorder plusieurs tubes, ce qui est pratique pour alimenter plusieurs systèmes hydroponiques en même temps.

    Il est préférable de placer la pompe plus haut que le niveau de l’eau. En cas d’arrêt de la pompe, si par exemple une coupure de courant se produit, l’eau contenue dans le tube pourra refluer dans le réservoir.

    3. Un diffuseur d’air ou bulleur

    Relié à la pompe et placé au fond du réservoir, il va diffuser en continu l’air dans la solution nutritive et ainsi apporter l’oxygène nécessaire au développement des racines.

    4. Un tube opaque pour relier la pompe au diffuseur d’air

    Si c’est opaque, c’est toujours moins d’algues qui vont se développer partout où elles en ont l’occasion.

    5. Un substrat de culture : perles d’argile, fibre de coco ou cubes de germination

    Les perles d’argile sont le substrat le plus pratique pour débuter : elles sont simples à utiliser, réutilisables et bon marché.

    Elles ont de plus inertes, leur pH neutre n’aura pas d’incidence sur le pH de la solution.

    Les cubes de germination de type Root Riot sont pratiques pour faire germer les graines et ensuite servir de support à la jeune plante. Les cubes peuvent être placés directement dans les paniers hydroponiques.

    6. Des paniers hydroponiques

    Choisissez des paniers hydroponiques d’un diamètre de 5 ou 7 cm suivant la dimension de votre réservoir et du nombre de plantes que vous souhaitez cultiver.

    Les paniers hydroponiques sont parfaits pour le développement des racines.

    Elles peuvent ainsi pousser dans la direction qu’elles souhaitent, ce qui n’est pas le cas avec un pot qui ne contiendrait qu’un trou au fond et qui contraindrait les racines à prendre cet unique chemin.

    La mise en place de votre système hydroponique DWC

    1 la préparation du réservoir

    Vous allez tout d’abord devoir percer le couvercle pour pouvoir installer les paniers hydroponiques.

    Une perceuse avec une scie cloche fera l’affaire. Si vous n’en n’avez pas vous pouvez utiliser un cutter mais attention à vos mains !

    Percez des ouvertures circulaires d’un diamètre légèrement inférieur à celui des paniers hydroponiques, de sorte que leur rebord repose sur le couvercle.

    Il est aussi possible, à la place du couvercle, d’utiliser une plaque de polystyrène extrudé que vous couperez aux dimensions du réservoir.

    Pensez aussi à percer un petit trou pour faire passer le tube relié à la pompe (au-dessus du niveau de l’eau !).

    J’ai pour ma part utilisé une plaque d’aggloméré de récupération en guise de couvercle, que j’ai recoupée aux dimensions de la caisse.

    Réservoir opaque de 40 litres et couvercle en aggloméré
    Une perceuse équipée d’une scie cloche pour percer les trous destinés à accueillir les paniers hydroponiques
    Le système pourra servir à cultiver 6 plantes

    2 la préparation de la solution nutritive

    Remplissez votre réservoir d’eau du robinet, jusqu’à ce que le niveau atteigne le bas des paniers hydroponiques.

    Préparez la solution nutritive en suivant les indications inscrites sur le produit.

    Comme les solutions sont en général très concentrées, n’en mettez pas trop, restez plutôt dans la plage inférieure indiquée sur le flacon.

    Si le produit indique par exemple 1,5 ml à 5 ml par litre d’eau, dosez-le plutôt à 1,5 ou 2 ml.

    Vous pouvez utiliser une seringue pour être sûr de mettre la bonne quantité de solution nutritive.

    Solution hydroponique universelle en 2 flacons

    Mesurez ensuite le pH de la solution à l’aide d’un pH-mètre. S’il est en dehors de la plage recommandée, ajustez-le à l’aide d’un produit approprié.

    3 la mise en place des plantes

    Si vous avez fait germer vos graines dans des cubes de germination, il suffit de les placer dans les paniers hydroponiques (un cube par panier).

    Entourez ensuite les cubes de perles d’argile pour qu’ils soient bien maintenus.

    Vous pouvez aussi utiliser d’autres substrats comme la fibre de coco mélangée à de la perlite.

    Placez les paniers hydroponiques dans les trous du couvercle que vous avez découpés dans la première étape.

    La base du substrat doit être en contact avec la solution hydroponique.

    Pousses de laitue dans des cubes de germination

    4 l’installation de la pompe

    Posez le bulleur au centre du réservoir, reliez-le au tube, faites passer le tube par le trou percé en haut du réservoir, branchez l’autre côté du tube à la pompe.

    Pompe à air, bulleur et tube pour relier les deux
    Mise en place du bulleur pour oxygéner la solution hydroponique

    Positionnez le couvercle avec les paniers hydroponiques sur le réservoir.

    Vous pouvez maintenant mettre en route la pompe. Votre système hydroponique est prêt !

    L’entretien de votre système hydroponique

    Un système hydroponique ne demande pas beaucoup d’interventions et les plantes poussent plus vite qu’en pleine terre.

    Il fonctionne quasiment tout seul mais il est tout de même nécessaire de changer l’eau régulièrement.

    Si le réservoir contient une vingtaine de litres, vous pourrez changer l’eau au bout de 3 semaines environ.

    Si vous utiliser un réservoir plus petit, il faudra le faire plus souvent.

    Vous pouvez vérifier s’il y a besoin de changer la solution nutritive en testant son pH. S’il est trop bas ou trop, c’est le moment de le faire.

    Si l’eau a changé de couleur, c’est aussi un signe qu’il faut remplacer la solution nutritive.

    Entre temps, vérifiez de temps en temps que le niveau d’eau reste constant. Ajoutez-en, ainsi que des nutriments, s’il baisse trop.

    Quand vous ajoutez de l’eau et des nutriments, ou que vous remplacez complètement la solution, il faut ensuite vérifier le pH en utilisant un testeur de pH pour être sûr qu’il est toujours correct.

    Si ce n’est plus le cas, vous pouvez utiliser un régulateur de pH.

    Autre point important, l’eau doit rester à une température constante, autour de 20°C.

    Si la température est trop élevée il y aura moins d’oxygène dans l’eau. Si au contraire elle est trop basse les plantes vont se mettre en état d’hivernage.

    Évitez les trop grands écarts de température, par exemple si votre système est placé à l’extérieur, ou s’il est exposé en plein soleil une partie de la journée.

    Avantages et inconvénients d’un système DWC

    Les avantages

    • Une fois que le système est en place, il nécessite peu d’intervention.
    • Les plantes poussent beaucoup plus vite que si elles étaient cultivées en pleine terre.
    • Un système hydroponique DWC prend peu de place.
    • Comme avec tous les systèmes hydroponiques, les plantes sont moins attaquées par les insectes et les maladies.

    Les inconvénients

    • Il peut être difficile d’éviter les variations de température de la solution nutritive. Le choix d’un bon emplacement dès le début est primordial.
    • Si la pompe tombe en panne (ou s’il y a une coupure d’électricité assez longue) les plantes peuvent rapidement se noyer à cause du manque d’oxygène dans l’eau. Il peut être utile d’avoir une pompe de remplacement à disposition.
    • Le niveau d’eau, la concentration en nutriments et le pH peuvent fortement varier si le réservoir est petit.
    • Attention aux algues qui peuvent se développer rapidement.
    • Le matériel nécessaire, pompe, substrat, réservoir, nutriments, a un coût non négligeable.

    Quelles plantes cultiver en hydroponie maison ?

    Un système hydroponique DWC est idéal pour tout ce qui est plantes à feuilles : laitues, épinards, chou kale.

    C’est aussi un bon choix pour faire pousser des herbes aromatiques : basilic, persil, coriandre…

    Ce système est surtout adapté aux plantes qui poussent vite et qui n’ont pas à atteindre le stade de la floraison.

    Mais si vous souhaitez tout de même utiliser un système hydroponique DWC pour cultiver des tomates ou des poivrons, ce n’est pas impossible, ça demande seulement plus d’efforts !

    Questions fréquentes

    Faut-il souvent changer la solution nutritive dans un système DWC ?

    Avec le système hydroponique DWC, changez la solution nutritive toutes les 2 à 3 semaines, en fonction de la contenance de votre réservoir.

    Il peut aussi être nécessaire de faire l’appoint de temps en temps en ajoutant de l’eau si le niveau baisse trop vite.

    A quelle température doit être la solution nutritive ?

    Dans l’idéal, la température de la solution nutritive doit se maintenir autour de 20°C.

    Il n’est pas toujours facile d’éviter les variations de température mais c’est pourtant un facteur important pour la réussite de vos cultures.

    Si la température devient plus élevée, la concentration en oxygène de l’eau va rapidement baisser, même si la pompe envoie de l’air dans le réservoir.

    Si la température baisse trop, en dessous de 16°C, la plante va se comporter comme si la saison froide arrivait, et elle va monter en graines.

    Faut-il immerger complètement les racines dans la solution nutritive ?

    Il est préférable de que les racines ne soient pas toutes immergées dans la solution nutritive.

    Garder entre 2 et 3 centimètres de racines hors de l’eau leur permet de recevoir de l’oxygène, ce qui les rend plus vigoureuse.

    Cela peut aussi éviter aux racines de pourrir.

    Avec les bulles d’air qui remontent et éclatent à la surface, il n’y a aucun risque que les racines se dessèchent.

    Quel pH et EC faut-il avec un système DWC ?

    La plupart des plantes poussent très bien avec un pH compris entre 5,5 et 6,5.

    Si vous souhaitez des valeurs plus précises vous pouvez vous reporter aux tableaux pH et EC.

    En ce qui concerne l’EC et le PPM, attention aux doses indiquées sur les étiquettes des nutriments, elles sont souvent plus élevées que nécessaires.

    Réduisez les doses à moitié et surveillez comment vos plantes réagissent, quitte à augmenter les quantités si nécessaire.

    Quel éclairage faut-il pour un système hydroponique DWC ?

    Utilisez de préférence un éclairage qui ne produit pas de chaleur.

    Un éclairage à LED conviendra parfaitement et en plus c’est économique au niveau consommation d’électricité.

    Branchez l’éclairage sur un programmateur afin de simuler un cycle jour/nuit, avec au moins 8 heures de nuit.

    Autre point important : ne placez pas l’éclairage trop haut au-dessus des plantes, sans quoi celle-ci vont pousser en hauteur à la recherche de la lumière.

    Laisser un commentaire