Par David

Cultiver sans terre : Un guide pour démarrer votre potager hydroponique

Hydroponie|Débuter

Avez-vous déjà envisagé de cultiver vos propres légumes et herbes aromatiques mais vous n’avez pas de jardin, ou bien un climat défavorable vous en empêche ? Si vous vivez en appartement ou recherchez une méthode de culture respectueuse de l’environnement et économique, apprendre comment faire un potager hydroponique est la solution idéale.

Le potager hydroponique permet de faire pousser des plantes hors sol. Les plantes trouvent ce dont elles ont besoin pour se nourrir dans une solution riche en nutriments, et non plus dans la terre. Cette méthode offre de multiples avantages: optimisation de l’espace, réduction de la consommation d’eau, absence de pesticides, croissance accélérée et rendements supérieurs.

Cet article est votre guide pour démarrer un potager intérieur hydroponique chez vous. Il détaille les différentes techniques disponibles, adaptées à vos possibilités, et fournit des conseils pour assurer le succès de votre potager.

Prêt à relever le défi ? Suivez le guide et lancez-vous !

Comprendre la méthode hydroponique

La culture hydroponique, qui permet de faire pousser des plantes sans terre mais dans une solution nutritive solubilisée dans l’eau, offre de nombreux avantages par rapport à l’agriculture traditionnelle. Cette technique innovante repose sur la nutrition directe des plantes via leurs racines, sans le besoin de terre comme milieu de culture.

Principes de base de la culture hors sol

Au cœur de la méthode hydroponique réside l’idée que les plantes n’ont pas nécessairement besoin de sol pour pousser : elles ont uniquement besoin d’eau, d’oxygène, et de nutriments.

La terre est remplacée par un support inerte tel que la fibre de coco, les billes d’argile, la perlite ou la laine de roche.

Ce substrat sert de support aux plantes tout en permettant une bonne diffusion de la solution nutritive aux niveau des racines.

Avantages de la culture hydroponique

Les bénéfices de ce type de culture sont multiples :

  • Gain de place : il est possible de cultiver les plantes plus densément et même verticalement, optimisant ainsi la production dans des espaces restreints.
  • Économie d’eau : grâce à la recirculation de la solution nutritive, la consommation d’eau est réduite, limitant ainsi le gaspillage et l’évaporation.
  • Pas besoin de pesticides : en hydroponie, les plantes étant moins sujettes aux maladies et parasites, l’utilisation de produits chimiques est largement diminuée, ce qui est bénéfique à la fois pour l’environnement et votre santé.
  • Croissance rapide et bon rendement : en recevant de façon continue les nutriments nécessaires, les plantes poussent plus vite.
Recevez le guide gratuit
Les meilleures plantes à cultiver en hydroponie

    En indiquant mon adresse email j'accepte de recevoir des messages de CroquePousse.com (nouveaux articles, guides gratuits...)

    Les types de systèmes hydroponiques

    On distingue deux grandes catégories de systèmes hydroponiques, basées sur la méthode d’apport en solution nutritive :

    Les systèmes hydroponiques passifs, simples et économiques, ne requièrent ni pompe ni électricité. La solution nutritive remonte jusqu’aux racines par capillarité à travers un matériau absorbant. La méthode Kratky est un exemple notable de cette approche, se basant sur un équilibre entre air et eau.

    Les systèmes hydroponiques actifs, plus complexes, impliquent l’utilisation d’une pompe et d’électricité pour acheminer la solution nutritive par un circuit, qu’il soit continu ou intermittent. Parmi ces techniques, on compte entre autres la culture sur film nutritif (NFT), le système de flux et reflux (Ebb & Flow), le goutte à goutte et l’aéroponie.

    Éléments nécessaires pour démarrer un potager hydroponique

    Pour lancer votre potager hydroponique à domicile, il est essentiel de rassembler certains outils et équipements. Cette partie détaille tout ce dont vous avez besoin pour commencer.

    Rassurez-vous, pas besoin de gros budget ou de beaucoup d’espace pour mettre en place votre système de culture hydroponique.

    Choix de l’emplacement

    Le lieu idéal pour votre potager hydroponique dépend de la taille de votre installation, des plantes à cultiver, et de l’accès à la lumière. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, l’objectif est de trouver un espace stable, propre, bien aéré, recevant suffisamment de lumière, qu’elle soit naturelle ou fournie par un éclairage artificiel à base de lampes LED.

    Équipement de base

    Vous aurez besoin de quelques éléments de base. Si l’on prend comme exemple un système raft, qui est assez simple à mettre en place, vous aurez besoin du matériel suivant :

    • Un réservoir, étanche et opaque pour éviter les fuites et la prolifération d’algues, de préférence en bois ou en plastique adapté au contact alimentaire.
    • Une pompe à air et des bulleurs pour oxygéner l’eau.
    • Des pots-paniers qui contiendront le substrat les plantes.
    • Du substrat : j’ai une préférence pour les billes d’argiles ou la fibre de coco. Le substrat soutient les plantes, facile l’absorption de la solution nutritive et favorisent le développement des racines.
    • De la solution nutritive pour apporter les minéraux nécessaires à la croissance des plantes.

    Sélection des plantes adaptées à la culture hydroponique

    Une multitude de plantes, telles que les légumes, les fruits, les herbes aromatiques ou les fleurs, peuvent être cultivées en hydroponie.

    pakchoi potager hydroponique

    Toutefois, certaines s’adaptent mieux à cette technique selon leur taille, leurs besoins en eau et leur résistance aux maladies.

    Les plantes comme la laitue, le basilic ou les fraises qui ont un système racinaire compact, sont parfaites pour l’hydroponie grâce à leur croissance rapide et leur faible encombrement.

    À l’inverse, cultiver des plantes-racines telles que les carottes, les radis ou les pommes de terre, réclame un substrat plus profond et solide, ce qui représente un défi supplémentaire.

    Mise en place du potager hydroponique

    Après avoir sélectionné le lieu et le matériel pour votre potager hydroponique, il est temps de l’assembler et de le mettre en route. Nous allons vous guider à travers les phases d’installation du système, de préparation des nutriments pour les plantes, ainsi que les ajustements et l’entretien nécessaires.

    Installation du système : étapes détaillées

    L’installation de votre système hydroponique varie en fonction du modèle choisi. Par exemple, pour un système DWC ou raft, suivez les étapes suivantes :

    1. Remplissez le réservoir avec de l’eau du robinet.
    2. Placez la pompe à air et les bulleurs dans le réservoir.
    3. Installez la plaque destinées à supporter les plantes sur l’eau.
    4. Insérez les pots-paniers avec les jeunes pousses et le substrat dans les trous de la plaque.
    5. Soulevez la plaque et ajoutez les nutriments en fonction du volume d’eau et des indications précisées sur les flacons.
    6. Étape facultative : Mettez en place le système d’éclairage au-dessus du système.
    7. C’est prêt!
    pousse de salade dans un pot panier

    Préparation des nutriments pour les plantes

    Pour fournir des nutriments à vos plantes, vous aurez besoin de solutions nutritives. Ces engrais hydroponiques, qui contiennent tous les éléments nécessaires à la croissance des plantes, peuvent être achetées toutes prêtes.

    Voici les étapes à suivre :

    • Mesurez le pH de l’eau du réservoir à l’aide d’un testeur de pH ou de bandelettes. Un pH idéal se situe entre 5,5 et 6,5.
    • Si nécessaire, ajustez le pH en ajoutant une solution pH-up s’il est trop acide, ou pH-down s’il est trop basique.
    • Vérifiez l’électro-conductivité (EC) de l’eau avec un appareil adéquat. Une EC entre 1,5 et 2,5 est conseillée.
    • Ajustez l’EC si besoin en ajoutant des nutriments si elle est trop base ou de l’eau pour diluer la solution si elle est trop haute.

    Réglage et maintenance du système

    Un bon fonctionnement de votre potager hydroponique requiert un ajustement et un entretien réguliers. Voici quelques conseils pour maintenir votre système en bon état :

    • Réglez le système d’éclairage pour offrir de 12 à 16 heures de lumière par jour aux plantes.
    • Pour les systèmes à recirculation d’eau, comme NFT ou Dutch Bucket, veillez à ce que le système d’irrigation fournisse assez d’eau et de nutriments sans submerger les plantes. Un minuteur peut aider à programmer les cycles d’irrigation.
    • Assurez-vous que la pompe à air oxygène correctement l’eau. Ce sera bénéfique pour les racines et aidera à les préserver du pourrissement.
    • Changez l’eau et les nutriments de temps en temps pour éviter l’accumulation de minéraux et la croissance d’algues.
    • Surveillez et ajustez le pH et l’EC de l’eau chaque semaine si nécessaire.
    • Nettoyez si besoin le bac de culture, le réservoir, la pompe et les tuyaux pour prévenir les obstructions et la prolifération d’algues.
    • Inspectez régulièrement l’état des plantes, retirez toute feuille jaunie, fanée ou tâchée. Enlevez les éventuelles insectes qui se cacheraient sous les feuilles.
    • Enfin, récoltez et profitez de vos plantes lorsqu’elles sont prêtes à être consommées !

    Conseils pour réussir votre potager hydroponique

    Voici quelques astuces pour offrir le meilleur environnement à vos plantes, prévenir les problèmes et ajuster votre système selon leurs besoins.

    Contrôle de l’environnement : température, humidité, pH

    L’environnement est très important en hydroponie, car il influence directement la santé et la croissance des plantes. Il est essentiel de surveiller et d’ajuster ces 3 paramètres essentiels :

    • la température
    • l’humidité
    • le pH

    La température optimale de l’environnement de culture, c’est-à dire celle de l’air mais aussi celle de l’eau, se situe généralement entre 18 et 24°C.

    En dessous, les plantes poussent moins vite et sont plus sensibles aux maladies.

    Au-dessus, elles risquent de se dessécher rapidement et sont plus exposées aux attaques de nuisibles.

    Utilisez un thermomètre pour vérifier la température et, au besoin, recourez à un chauffage ou un ventilateur.

    La température de l’eau est aussi très importante, peut-être même plus que celle de l’air. Les racines des plantes sont plus sensibles aux variations de température que les feuilles.

    Une humidité autour de 50% est idéale. En dessous, vos plantes se déshydrateront. Au delà, elles seront exposées aux champignons et bactéries. Mesurez-la avec un hygromètre et ajustez-la avec un humidificateur ou un déshumidificateur selon le cas.

    Un pH entre 5,5 et 6,5 permet une bonne absorption des nutriments. Si le pH est en dehors de cette fourchette, ajustez-le en utilisant une solution appropriée.

    potager hydroponique

    Gestion des ravageurs et des maladies

    Moins exposée aux ravageurs et aux maladies que la culture traditionnelle en terre, la culture hydroponique n’en est pas complètement exempte.

    Voici comment prévenir toute infestation et comment agir s’il est trop tard :

    • Gardez votre système propre en nettoyant périodiquement les éléments.
    • Évitez toute contamination en utilisant de l’eau potable, des solutions nutritives stériles et du substrat stérile. Pour les substrats réutilisables comme les billes d’argile, rincez-les bien avant de les utiliser.
    • Vérifiez régulièrement que vos plantes reçoivent ce dont elles ont besoin en lumière, eau, oxygène et nutriments. Des plantes qui ne manquent de rien seront moins sujettes aux maladies.
    • Inspectez vos plantes régulièrement et retirez les parties malades ou sèches ainsi que les éventuels larves, insectes ou œufs que vous trouverez.

    En cas d’attaque :

    • Identifiez le problème en observant les symptômes visibles: présence d’œufs d’insectes, feuilles mangées, pourrissement…
    • Isolez les plantes touchées pour prévenir la propagation.
    • Si vous devez appliquer un insecticide ou un fongicide, privilégiez des solutions naturelles ou biologiques pour le traitement.
    • En dernier recours, si le problème est trop développé, enlevez toutes les plantes du système, videz le réservoir, nettoyez bien tous les éléments, et installez de nouvelles plantes.

    Surveillance et ajustement réguliers du système

    Un suivi et des ajustements constants sont essentiels pour le bon fonctionnement de votre potager hydroponique. Vérifiez régulièrement :

    • Le niveau d’eau du réservoir et effectuez les appoints nécessaires en cas de trop forte évaporation, surtout pendant les mois les plus chauds de l’été.
    • La concentration en nutriments de la solution, à renouveler de temps en temps, en fonction de la taille du système et du nombre de plantes.
    • Le pH et la conductivité électrique (EC), en procédant aux ajustements si besoin.
    • Les systèmes d’éclairage, d’irrigation et d’aération, en vous assurant qu’ils répondent aux besoins des plantes.

    En appliquant ces conseils, vous maximiserez les rendements de votre potager hydroponique tout en cultivant des aliments frais, sains et savoureux.

    Conclusion

    Vous êtes désormais prêt(e) à démarrer votre propre expérience en jardinage hydroponique, et à bénéficier de tous les avantages qu’offre cette méthode de culture propre et respectueuse de l’environnement.

    Il est temps de passer à l’action : mettez en place votre potager hydroponique et récoltez bientôt le fruit de votre travail : des plantes savoureuses dont vous pourrez être fier(e).

    Laisser un commentaire