Par David

Les avantages de l’hydroponie : 12 raisons de commencer en 2024

Hydroponie

On pense souvent que pour faire pousser des plantes, il faut de la terre.

Si vous êtes ici, vous savez probablement que ce n’est pas vrai.

Les fonctions essentielles que le sol apporte aux plantes peuvent être recréées par d’autres moyens, et notamment grâce à l’hydroponie.

Le sol fournit les nutriments indispensables à la croissance des plantes. Les systèmes hydroponiques permettent aussi de nourrir les plantes grâce aux nutriments d’origine minérale ou organique.

Le sol abrite une population des bactéries qui fonctionnent en symbiose avec les racines des plantes. Ces bactéries peuvent vivre dans un système hydroponique et remplir les mêmes fonctions.

Alors si l’hydroponie consiste seulement à reproduire le rôle joué par le sol, pourquoi ne pas simplement utiliser le sol pour cultiver des plantes ?

Voici 12 avantages de l’hydroponie et les raisons pour lesquelles vous devriez essayer.

1. Pas besoin d’avoir un sol de qualité

Le jardinage traditionnel est bien souvent réservé aux personnes qui possèdent un terrain, et suffisamment de place pour pouvoir aménager un espace qui accueillera les plantes.

Il faut aussi un sol riche, une terre bien préparée pour que les plantes poussent correctement.

La culture hydroponique permet de faire pousser les plantes hors sol et en intérieur.

Elle élargit les possibilités de cultiver à peu près n’importe où dans la maison et s’affranchit du besoin de posséder un jardin.

Recevez le guide gratuit
Les meilleures plantes à cultiver en hydroponie

    En indiquant mon adresse email j'accepte de recevoir des messages de CroquePousse.com (nouveaux articles, guides gratuits...)

    2. Des plantes qui poussent plus vite

    Les plantes donnent rarement leur plein potentiel quand elles poussent dans le sol.

    Il y a toujours quelque chose pour freiner leur développement.

    Les racines doivent en permanence chercher les nutriments qui peuvent être plus ou moins accessibles et plus ou moins bien répartis dans le sol.

    Certains nutriments peuvent ne pas être disponibles car les bactéries présentes dans la terre n’ont pas terminé de briser les molécules en nutriments assimilables par les plantes.

    Ces molécules présentes dans les engrais d’origine organique comme le fumier ont en effet besoin d’être transformées pour que les plantes puissent en bénéficier, et c’est le rôle joué par les bactéries.

    La quantité de nutriments dépend donc du nombre de bactéries et de leur efficacité.

    La croissance des plantes peut aussi être ralentie à cause du manque d’eau, ou au contraire à cause d’une trop grande quantité d’eau.

    Si la terre est gorgée d’eau, les racines auront moins accès à l’oxygène. Ceci entraine un dérèglement dans le processus d’absorption des nutriments et de l’eau.

    Au contraire, en hydroponie les racines des plantes baignent dans une solution nutritive qui contient exactement la bonne concentration en nutriments dont elles ont besoin.

    Les racines baignent dans la solution riche en nutriments

    L’eau et l’oxygène sont aussi fournis aux plantes dans des quantités idéales.

    La plupart des contraintes que rencontrent les plantes quand elles sont cultivées en pleine terre sont éliminées grâce à l’hydroponie et aux techniques de culture indoor.

    3. Pas besoin d’avoir beaucoup d’espace

     Les plantes doivent étendre leurs racines assez largement pour chercher les nutriments et l’eau.

    Avec l’hydroponie, les plantes ont tout ce dont elles ont besoin, directement disponible au niveau des racines.

    Il y a donc besoin de beaucoup moins d’espace, et les plants peuvent être installés plus près les uns des autres.

    Ce n’est pas le cas avec le jardinage traditionnel dans lequel il y a une certaine compétition entre les plantes pour accéder aux ressources de la terre.

    4. Moins de contraintes liées aux saisons

    Cultiver en intérieur permet de s’affranchir des saisons et de continuer à faire pousser des plantes même quand les températures commencent à devenir fraîches ou au contraire plus chaudes.

    En revanche, ce qui est moins connu, c’est le fait que même en extérieur l’hydroponie permet de rallonger la période de culture.

    Bien souvent la température des racines d’une plante est plus importante pour sa santé que la température de ses feuilles.

    Il est ainsi possible de faire pousser des plantes qui aiment les températures plus fraîches, comme les épinards ou le chou kale, par 35 degrés si la température de l’eau dans le réservoir reste aux alentours de 18-20 degrés.

    L’hydroponie permet aussi de faire pousser des plantes qui aiment la chaleur quand les températures sont froides, si les racines sont gardées dans une eau tiède.

    Ceci peut être réalisé de différentes manières, à l’aide de refroidisseurs ou de chauffages, ou tout simplement en enterrant le réservoir de solution nutritive.

    5. La possibilité de cultiver n’importe où

    L’hydroponie permet de faire pousser des plantes dans des régions qui n’offrent pas un sol adapté pour les cultures.

    Dans certaines régions arides, comme en Éthiopie, les agriculteurs utilisent l’hydroponie pour continuer à cultiver malgré la sécheresse.

    Il est aussi possible de faire pousser des plantes grâces aux techniques hors sol dans des endroits pollués, comme des friches industrielles ou des zones agricoles ayant subi des traitements chimiques, sans que les plantes elles-mêmes ne soient polluées.

    Des entreprises, comme Sky Greens à Singapour, ou Bowery Farming aux États-Unis, ont créé des fermes verticales hydroponiques en milieu urbain.

    D’autres, comme à Brooklyn, ont développé la culture hydroponique sur les toits des bâtiments.

    Culture hydroponique sur le toit d’un immeuble

    Il sera peut-être même possible un jour de cultiver en hydroponie sur la lune !

    6. Des économies d’eau

    A une époque où l’eau devient une denrée rare et précieuse, l’hydroponie permet de faire des économies d’eau.

    Dans la culture traditionnelle en terre, une grande partie des eaux d’irrigation s’évapore ou bien est drainée hors de portée des racines des plantes.

    Dans un système hydroponique actif, du type NFT ou Ebb & Flow, toute eau non absorbée par les plantes est réutilisée, parce que dans ce type de système l’eau circule en circuit fermé.

    L’évaporation de l’eau est limitée parce que le réservoir est couvert par les plantes, comme dans la culture en radeau, ou parce que l’eau circule dans des tubes, comme dans les systèmes NFT.

    7. Pas de désherbage (ni de désherbant)

    Avec l’hydroponie, pas de mauvaises herbes.

    Ça peut sembler être un détail mais quand on compte le nombre d’heures que tout jardinier passe à désherber son potager, ce n’est pas anodin.

    Pas besoin d’huile de coude pour enlever d’éventuelles mauvaises herbes, et encore moins besoin d’avoir recours aux désherbants (espérons tout de même que ceux-ci sont peu utilisés en jardinage traditionnel).

    8. Pas de pesticides

    Dans les systèmes hydroponiques installés à l’extérieur ou dans des serres, il peut y avoir des insectes indésirables qui s’attaquent aux plantes.

    Cependant, il n’y a pas de terre pour servir de refuge à d’éventuelles larves, et pas de plantes en décomposition pouvant abriter des insectes.

    Les attaques de ravageurs sont donc très limitées en hydroponie.

    Si la culture hydroponique est pratiquée en intérieur, il est possible de préserver les cultures des insectes et autres indésirables, tout simplement parce qu’ils ont moins facilement accès aux endroits clos.

    En culture indoor, il est de plus beaucoup plus facile de détecter toute apparition de ravageur et d’intervenir rapidement pour l’éliminer.

    9. Pas de gaspillage des nutriments

    En jardinage traditionnel, il est difficile d’éviter le ruissellement.

    Le jardinier aura beau fertiliser avec soin son potager, si dans les jours qui suivent un orage lessive la terre, la plupart des nutriments vont être dispersés.

    Cela peut aussi se produire avec un arrosage normal.

    En hydroponie, on a plus de contrôle sur la quantité et la variété des nutriments disponibles.

    Il est courant de remplacer régulièrement la solution hydroponique afin d’éviter les déséquilibres au niveau des nutriments.

    Les plantes ne consomment pas toutes les nutriments de la même façon.

    Elles vont en absorber certains plus rapidement que d’autres. Au fil du temps, des nutriments vont donc s’accumuler alors que d’autres vont manquer.

    Le fait de changer la solution nutritive va permettre de régler ce problème en permettant aux plantes d’avoir à nouveau la bonne quantité de nutriments à disposition.

    Il n’est bien sûr pas obligatoire de jeter l’eau du réservoir quand on la change : elle peut servir à arroser des plantes en pot ou les légumes du jardin si vous cultivez un potager en plus de vos systèmes hydroponiques.

    10. Plus facile et moins pénible

    Le jardinage hydroponique peut être plus facile que le jardinage traditionnel pour plusieurs raisons :

    • Facilité d’utilisation des engrais hydroponiques
    • Possibilité d’automatiser le système
    • Pas de désherbage
    • Pas de corvée d’arrosage

    Ce qui peut sembler compliqué au début avec la culture hydroponique vous paraitra simple et passionnant après plusieurs cultures réussies.

    11. Facile à maîtriser et à reproduire

    En hydroponie les plantes poussent rapidement, ce qui permet de maitriser la technique en peu de temps.

    La meilleure façon d’apprendre est de pratiquer, et avec des cultures qui poussent vite, cet apprentissage est rapide.

    Quand vous aurez identifié une façon de faire qui fonctionne bien, il sera facile de la reproduire.

    Une fois que vous saurez quel dosage de nutriments utiliser, quel éclairage est efficace, comment bien contrôler le pH de la solution nutritive, vous pourrez répliquer tout ça à l’infini.

    Vous aurez ainsi des cultures réussies toute l’année, sans vous soucier des fluctuations saisonnières de température et d’humidité.

    Pousses de basilic

    12. Permet de lutter contre les agents pathogènes

    Certains des agents pathogènes les plus agressifs pour les plantes sont transmis par le sol.

    Tout jardinier qui a lutté contre le pourrissement des racines ou le flétrissement bactérien dans un jardin traditionnel sait qu’il est très difficile d’éradiquer le problème.

    Nombre de ces agents pathogènes se cachent dans le sol jusqu’à ce que les conditions soient réunies, puis ils entrent en action.

    Dans la culture hydroponique, il est possible de nettoyer complètement le système hydroponique en cas de présence d’un pathogène.

    Il suffit de retirer les plantes malades, de nettoyer et de stériliser le système, puis de commencer une nouvelle culture.

    Laisser un commentaire